Sélectionner une page
motivation - pasteque.io

Comment réaliser un bon mail de motivation ?

Vous avez tout donné sur votre CV et votre lettre de motivation, mis à jour votre profil LinkedIn et maintenant vous êtes fier de vous et soulagé ? Vous pensez que tout ce que vous avez à faire est d’écrire un e-mail rapide pour le joindre à votre candidature et c’est tout ? Grosse erreur ! Le message qui accompagne votre candidature a plus d’intérêt que vous ne le pensez… Alors, à quoi sert-il et comment en faire un succès ?

Que se cache-t-il derrière le mail de motivation ? 

Le mail de motivation n’est rien d’autre que  » la vitrine de votre candidature « . C’est la première chose que le recruteur verra et c’est ce qui lui donnera envie de se plonger dans le reste de vos documents… ou pas ! Et comme vous le savez, la première impression compte beaucoup dans le processus de recrutement (et ailleurs). Idéalement, l’email doit être mémorable et montrer très rapidement à l’entreprise que vous ne postulez pas par hasard, que votre candidature est bien personnalisée.

Peut-il remplacer la lettre de motivation ?

Si vous avez déjà une lettre de motivation, un e-mail est-il vraiment nécessaire ? Faut-il choisir l’un ou l’autre ? De moins en moins de recruteurs lisent la lettre de motivation. De manière générale, ils préfèrent recevoir une lettre de motivation courte, mais bien rédigée et personnalisée, plutôt qu’une longue lettre impersonnelle.

Si vous n’osez pas vous passer de la traditionnelle lettre de motivation, vous pouvez en ajouter une en pièce jointe, mais ne négligez pas l’exercice du mail, qui a beaucoup plus de chances d’être lu ! En revanche, la lettre de motivation sera indispensable si vous changez d’emploi ou si vous ne correspondez pas exactement au profil recherché : Si votre parcours professionnel est plus complexe à expliquer, la lettre de motivation ne suffira pas à le résumer. Dans ce cas, la lettre de motivation peut être votre alliée pour développer votre parcours professionnel et détailler vos soft skills…

Comment faire une bonne lettre de motivation ?

Maintenant que vous en savez plus sur la lettre de motivation, il ne vous reste plus qu’à passer à l’action. Quelles informations devez-vous mettre en avant ? Quelle taille doit-elle avoir ? Voici quelques conseils pour une lettre impeccable.

1. Soyez bref

Contrairement à la lettre de motivation, qui remplit généralement une page entière, l’email de motivation doit faire gagner du temps au recruteur. Gardez à l’esprit de rester synthétique et d’aller droit au but : La taille de l’email ne doit pas effrayer le destinataire. Mieux vaut donc opter pour une mise en page aérée et se limiter à une dizaine de phrases maximum. Si vous avez déjà un parcours professionnel riche et que vous avez déjà mis la lettre de motivation en veilleuse, n’hésitez pas à proposer au recruteur de jeter un œil à votre profil LinkedIn ou à votre portfolio. Cela vous permettra de ne pas vous éparpiller.

2. Bien choisir l’objet

En ce qui concerne l’objet, vous ne savez pas si vous devez faire preuve d’originalité ou éviter tout risque en privilégiant le formalisme. Tout dépend du secteur dans lequel vous postulez : certains laissent plus de place à la créativité que d’autres. La solution classique consiste à utiliser le nom du poste et le type de contrat que vous recherchez afin que le recruteur puisse facilement trouver votre candidature. Si vous postulez à un poste qui laisse plus de place à l’originalité, vous pouvez être plus créatif. N’oubliez pas que, pour certains postes, votre sens de la formulation est une compétence clé ! Dans ces emplois, jouer avec les mots pour séduire votre public est un atout et l’objet de votre courriel peut être l’occasion de montrer ce que vous valez. Attention toutefois à ne pas prendre trop de risques, le recruteur doit comprendre qu’il s’agit d’une candidature et pouvoir retrouver l’email facilement. Il faut trouver le bon équilibre pour paraître sympathique tout en restant simple.
Attention, l’annonce mentionne parfois un format très spécifique pour l’objet de votre email, dans ce cas, les règles sont les règles !

3. Montrez que vous avez compris l’offre

Passons maintenant au contenu de votre email. Que doit-il dire de vous ? Voici quelques informations clés à fournir :

  • À qui adressez-vous cette candidature ? Si l’annonce ne précise pas le nom de la personne en charge du recrutement, sortez votre loupe et votre trench coat et passez en mode Sherlock Holmes sur LinkedIn. Il n’y a pas de meilleur moyen de montrer à votre interlocuteur votre motivation (et vos talents de traqueur).
  • Quel site/canal avez-vous utilisé pour trouver l’annonce si vous n’avez pas postulé directement sur un site de recrutement ?
  • Si vous avez été mis en contact avec un proche, c’est aussi le moment de le mentionner !
  • L’intitulé du poste et le contrat que vous recherchez
  • Vos dates de disponibilité
  • Votre nombre d’années d’expérience.

Même si ces informations semblent évidentes, vous devez montrer que votre candidature correspond à ces points essentiels. Votre profil peut être excellent, mais si vous recherchez un contrat à durée indéterminée alors que l’entreprise propose une formation en alternance, le recruteur doit le savoir rapidement.

Mais ce n’est pas tout ! Pour le recruteur, il est également important de s’assurer que le candidat a bien lu et compris l’annonce. Les recruteurs apprécient donc lorsque le candidat parvient à extraire trois ou quatre points importants tout en les reliant à son expérience. Si l’offre d’emploi indique qu’elle recherche un candidat créatif, autonome et ayant dix ans d’expérience, vous pouvez dire (en toute modestie) : « Ce poste requiert évidemment beaucoup de créativité et de responsabilités. Ayant organisé à moi seul toute la mise en scène des concerts de Beyoncé pendant plus de douze ans, je pense être à la hauteur du défi ! »

4. Invitez à l’entretien

Pour inciter un recruteur à vous répondre, mieux vaut conclure votre courriel par une invitation à discuter ! L’idéal est de poser une question ouverte, une question qui vous pousse tous les deux à réfléchir. Vous pouvez par exemple rebondir sur un point de l’annonce, « je serais curieux de savoir ce que vous entendez par là ? », ou encore sur un événement d’actualité dans l’entreprise. D’une manière générale, les recruteurs semblent apprécier lorsque le candidat donne la parole à la fin de l’e-mail en disant « A bientôt », « Au plaisir de vous lire », « Après vous »… Cela montre qu’il est dans une logique de dialogue. Enfin, n’ayez pas peur de proposer différentes options pour discuter : téléphone, café (un jour, peut-être), entretien, vidéo, etc.

5. Évitez les formules pompeuses, soyez vrai !

C’est certainement l’un des points les plus importants à retenir : évitez les formules pompeuses et le ton obséquieux, soyez naturel ! Certains candidats manquent cruellement de contact humain lorsqu’ils postulent. C’est dommage, car les recruteurs ne sont pas des machines, il faut leur parler. Il est tout à fait possible d’opter pour un ton détendu tout en restant professionnel. Le meilleur conseil est de lire votre texte à l’oral. Si cet exercice vous met mal à l’aise ou vous met mal à l’aise, c’est que le ton n’est pas authentique. Comme pour l’exercice de la lettre de motivation : si votre e-mail est pénible à écrire, il sera pénible à lire.

Le mot de la fin by pasteque.io 🍉

Un petit e-mail peut avoir de grandes conséquences… Ne le négligez pas !

Share This