Sélectionner une page
entretien - pasteque.io

Nos conseils pour se vendre en entretien sans en faire trop

Bienvenue sur le march√© du travail ! Ici, la concurrence est rude. Pour survivre, vous devrez apprendre √† vous d√©marquer, √† s√©duire les recruteurs, mais surtout √† vous vendre, vous vendre, et encore vous vendre… Hop ! Un coup de baguette magique et vous voil√† transform√©, parfois malgr√© vous, en vendeur, r√©pondant aux offres d’emploi et d√©marchant les prospects. Mais, pour d√©crocher ce contrat, n’en faites pas trop ! √Čvitez l’attitude du ¬ę¬†pied dans la porte¬†¬Ľ, ou celle qui consiste √† harceler votre interlocuteur jusqu’√† ce qu’il c√®de. Lors d’un entretien, n’utilisez pas la carte du beau parleur qui se vendrait pour arriver √† ses fins. Non, avec un recruteur (comme avec un client), rien de tout cela ne fonctionne. Et, au mieux, vous serez mis √† la porte.

Vous devez apprendre √† bien vous vendre lors d’un entretien ! Suivez le guide !

 

D’o√Ļ vient l’id√©e qu’il faut ¬ę¬†se vendre en entretien¬†¬Ľ ?

Se vendre en entretien c’est r√©ussir √† donner envie au recruteur et √† l’entreprise. C’est aussi mettre en avant vos atouts, votre exp√©rience, vos comp√©tences et votre personnalit√©. Tout cela permet de se d√©marquer lors d’un entretien et de confirmer le ¬ę¬†match¬†¬Ľ entre un profil et un poste √† pourvoir. En gros, c’est un peu comme faire sa propre publicit√© et travailler son marketing pour d√©crocher non pas un contrat, mais un emploi !

Mais d’o√Ļ vient ce ph√©nom√®ne ? Et pourquoi utilise-t-on ce vocabulaire √©conomique comme ¬†¬Ľ se vendre ¬†¬Ľ ou ¬†¬Ľ le march√© du travail ¬†¬Ľ ? Avec l’augmentation du nombre de travailleurs, les entreprises se sont retrouv√©es en position de force. Et, dans certains secteurs, la demande a d√©pass√© l’offre, ce qui laisse aux recruteurs l’embarras du choix et leur permet de faire jouer la concurrence entre les talents pour ne garder que les profils qu’ils consid√®rent comme les meilleurs. Nous sommes entr√©s dans une logique de march√©.

Autre ph√©nom√®ne : ¬ę¬†l’apparition de nombreux candidats ¬ę¬†passifs¬†¬Ľ. Qu’ils soient d√©j√† en poste ou v√©ritablement √† la recherche d’un emploi, ils scrutent le march√© du travail et sont ouverts √† de nouvelles opportunit√©s, mais ils ne sont pas vraiment impliqu√©s dans la recherche d’un nouveau poste. Cependant, ils sont l√† et constituent des concurrents potentiels pour les vrais demandeurs d’emploi. A moins d’avoir le luxe de se trouver sur un boulevard vide de tout concurrent, il est clair que savoir se ¬†¬Ľ vendre ¬†¬Ľ et avoir une belle vitrine n’est plus une option… mais une obligation.

 

Comprendre les besoins de vos prospects

Tout vendeur vous dira qu’il est plus facile de vendre un produit ou un service √† une cible que l’on conna√ģt bien et dont on a √©tudi√© pr√©cis√©ment les besoins… Dans un entretien, c’est la m√™me chose ! Le recruteur sait tr√®s facilement si vous √™tes pr√©par√© ou non. Il ne faut donc ni en faire trop en d√©bitant un discours appris par cŇďur qui manque de spontan√©it√©, ni se pr√©senter comme un touriste. Au contraire, l’entretien est l’occasion de donner une image flatteuse mais r√©aliste de qui vous √™tes et de montrer que vous r√©pondez aux besoins de l’entreprise pour ce poste.

Avant de vous rendre √† cet entretien la t√™te haute, il est donc essentiel de vous pr√©parer en amont. Si la description du poste est bien d√©taill√©e, vous pouvez la parcourir, mission par mission, et vous demander : ¬ę¬†Est-ce que je peux le faire ?¬†¬Ľ, ¬ę¬†Suis-je form√© pour √ßa ?¬†¬Ľ, ¬ę¬†L’ai-je d√©j√† fait ?¬†¬Ľ, ¬ę¬†Est-ce que j’ai les comp√©tences ?¬†¬Ľ. Outre le poste pour lequel vous postulez, vous devez conna√ģtre l’entreprise, ses besoins et ses valeurs. Si vous savez pour qui vous postulez, et que vous avez rassembl√© autant d’informations et de connaissances que possible sur votre prospect, vous savez o√Ļ vous en √™tes et vous √™tes mieux pr√©par√©.

Il n’est pas exag√©r√© d’aller ouvertement sur le profil LinkedIn de la personne que vous allez rencontrer en entretien pour conna√ģtre son parcours et savoir √† qui vous avez affaire. Soyez transparent, cela montre que vous √™tes curieux ! Il n’est pas non plus excessif de venir avec quelques notes sur l’entreprise, ni de poser les questions qui vous ont interpell√©. Au contraire, c’est vivement recommand√©. Il n’est pas non plus excessif de pr√©parer une liste de contacts pour d’√©ventuelles r√©f√©rences. En revanche, laissez une place √† la spontan√©it√© et ne lisez pas vos notes !

 

Savoir se valoriser

Pour bien se vendre lors d’un entretien, il faut savoir mettre en valeur toutes les exp√©riences que vous avez dans votre carri√®re et qui correspondent √† la description du poste. Vous devez donc insister sur tous les √©l√©ments int√©ressants de votre histoire qui montrent que vous avez d√©j√† exp√©riment√© telle ou telle mission, ou d√©j√† effectu√© tel ou tel service. Illustrez √©galement vos soft skills par des exemples : tel moment o√Ļ vous avez fait preuve d’adaptabilit√©, tel autre o√Ļ vous avez fait preuve d’empathie…. . Cela permet de rassurer le recruteur sur le fait que votre profil ¬†¬Ľ correspond ¬†¬Ľ au poste √† pourvoir.

Lorsqu’il s’agit de parler de vos performances pass√©es, il est recommand√© de rester concret. Ne faites pas de votre pr√©sentation une liste de g√©n√©ralit√©s. Ne dites pas ‘je suis perfectionniste’ ou ‘je suis hyper-organis√©’, mais montrez plut√īt ce que vous avez r√©ussi √† faire de mani√®re concr√®te. Par exemple, un commercial peut dire qu’il a converti tant de prospects en contrats, ou que depuis qu’il a rejoint l’entreprise, le nombre de clients a √©t√© multipli√© par dix…. L’important est de cibler les atouts mis en avant pour le poste. Mais il n’est pas n√©cessaire de tout dire ! S√©lectionnez plut√īt 3 √† 4 traits majeurs de votre personnalit√© qui sont utiles pour le poste.

En faire trop, c’est sans doute chercher √† se pr√©senter sous son meilleur jour et ne donner qu’une facette illusoire de sa personnalit√©. Surtout, n’embellissez pas les r√©sultats que vous avez obtenus ou votre personnalit√©. N’oubliez pas qu’un recruteur sait parfaitement reconna√ģtre une personne qui gonfle la r√©alit√© !

 

Vendez-vous, mais pas √† n’importe quel prix !

Un candidat qui en fait trop, c’est un peu comme un vendeur qui se flatte. Il est lourd et se voit de loin. Il est aussi pr√™t √† tout faire pour vendre et √† n’importe quel prix. Mais lors d’un entretien, comment le reconna√ģtre ? Cela d√©pend √©videmment de l’appr√©ciation du recruteur. Chacun a son propre seuil de tol√©rance. Mais, en g√©n√©ral, celui qui en fait trop, c’est celui qui surjoue dans son discours et ses gestes, qui n’est pas ¬ę¬†juste¬†¬Ľ.

Il faut utiliser le ¬ę¬†moi¬†¬Ľ et le ¬ę¬†je¬†¬Ľ avec parcimonie et parler de soi indirectement, √† travers ses exp√©riences ou son travail d’√©quipe. Ou encore cette phrase que l’on entend parfois et qui √©corche les oreilles : ¬†¬Ľ mon profil correspond en tous points √† ce que vous recherchez ¬ę¬†…. C’est r√©dhibitoire ! Et la candidate qui gonflait ses succ√®s en creusant un peu, le ballon s’essouffle…. Ou celui qui s’attribuait tous les m√©rites d’un travail qu’il avait objectivement fait en √©quipe, occultant ainsi la participation active de ses coll√®gues….

Alors attention, en faire trop aurait tendance √† agacer le recruteur…. Ces profils trop ambitieux, pr√©tentieux et √©gocentriques en entretien ne sonnent pas juste. Ils sont dans l’exc√®s. Et loin d’attirer le recruteur, ils le repoussent ! C’est une posture qui nous saute aux yeux. En fait, le candidat essaie de prendre le contr√īle de la conversation. Il parle fort et vite, il s’impose, il coupe la conversation, il fait de grands gestes, il gonfle sa poitrine…. Bref, ils sont dans l’exc√®s et c’est dommage car ils ont envie de bien faire !

 

L’exc√®s : attention √† ne pas se brader…

L’exc√®s inverse consiste √† se sous-vendre. Autrement dit, √† ne pas trop se montrer et parfois m√™me √† diminuer son propre succ√®s. Et c’est le cas de la majorit√© des Fran√ßais ! Selon les r√©sultats d’une √©tude publi√©e le 31 mai par LinkedIn, 54% des salari√©s fran√ßais estiment que parler de leurs succ√®s professionnels s’apparente √† un manque de modestie ! Alors que 50% des salari√©s interrog√©s consid√®rent qu’il est ¬ę¬†plus facile¬†¬Ľ de parler des r√©ussites de leurs voisins de bureau que des leurs…. La plupart du temps, donc, un candidat n’en fait pas assez ! Derri√®re cette attitude, il semble y avoir une r√©ticence culturelle et la peur de para√ģtre pr√©tentieux.

C’est une tendance qui est observ√©e chez les profils juniors ou ceux qui ont un parcours un peu d√©cousu. Lorsqu’un profil junior est √† la recherche d’un stage ou d’une alternance, voire d’un premier emploi, la plupart du temps, il a du mal √† se valoriser car il n’a pas encore acquis d’exp√©rience professionnelle. Pour √©viter cela, il est recommand√© d’aller sur le terrain de l’exp√©rience extra-professionnelle. Vous pouvez parler de ce que nous appelons les ¬ę¬†comp√©tences folles¬†¬Ľ. C’est-√†-dire les comp√©tences que vous avez d√©velopp√©es au cours de vos hobbies, de vos passions, de vos voyages…

Par exemple, un √©tudiant peut valoriser son exp√©rience en tant qu’entra√ģneur d’une √©quipe de football, ce qui d√©montre un certain leadership. N’h√©sitez pas √† vous ouvrir un peu ! Posez des questions, √©toffez votre parcours, racontez vos succ√®s, quels qu’ils soient ! Le recruteur n’aime pas vous tirer les vers du nez, alors allez-y, racontez votre histoire !

 

Trois conseils pour sortir du lot

Soyez prêt !

Tout d’abord, il faut bien pr√©parer son entretien. Demandez-vous en quoi votre profil sera un atout pour le poste ? Et identifiez dans votre personnalit√© et votre parcours, les qualit√©s et les valeurs ajout√©es que vous avez √† apporter.

 

Soyez concret !

Ensuite, ne d√©bitez pas votre profil comme si vous lisiez un catalogue. Donnez du sens √† ce que vous dites. Illustrez vos exp√©riences et vos comp√©tences par des exemples concrets. Pour chaque √©l√©ment que vous apportez, vous devez √™tre capable de l’expliquer concr√®tement. Et soyez authentique et naturel. Ne jouez pas un r√īle. C’est votre propre histoire que vous racontez, pas celle de quelqu’un d’autre. L’objectif de l’entretien est uniquement de v√©rifier que votre profil ¬ę¬†colle¬†¬Ľ bien au poste et √† la culture de l’entreprise…

 

Entra√ģnez-vous !

Enfin, il vous faut de la pratique et encore de la pratique. Travaillez vos gestes, votre langage corporel et votre tenue vestimentaire. Il est imp√©ratif de s’entra√ģner et, pourquoi pas, de se filmer pour corriger tout langage ou tic corporel. Vous gagnerez ainsi en confiance et en estime de soi. N’oubliez pas que votre savoir-√™tre est aussi important que votre savoir-faire !

 

Le mot de la fin by pasteque.io ūüćČ

En r√©sum√©, bien se vendre, c’est trouver le bon √©quilibre. Le bon prix. Dans votre parcours professionnel, valorisez vos r√©ussites en impliquant les autres. Soyez humble, sinc√®re et authentique. N’essayez pas de gonfler vos r√©ussites, mais ne les d√©valorisez pas non plus. Se d√©marquer, c’est se mettre en avant, mais de mani√®re naturelle. En fait, c’est √™tre soi-m√™me !

Share This